Behind_the_fence.jpg

Discussion autour du film Behind the Fence

Pour prolonger le plaisir de visionner des films documentaires et favoriser l’accessibilité de la programmation en temps de pandémie, le Cinéma sous les étoiles de Funambules Médias présentera du 26 août au 2 septembre 2021, gratuitement et en ligne, sur TV5, le film documentaire Behind the Fence réalisé par Tamara Abu Laban.

La diffusion du documentaire sera accompagnée d’une discussion en direct via Facebook Live, le 31 août à 19h30. L’animatrice Stéphanie Bourbeau s’entretiendra avec la réalisatrice du film Tamara Abu-Laban, et avec Dyala Hamzah, professeure en histoire, et Roxane Caron, professeure en travail social. La discussion portera sur la situation en Palestine ; sujet principal du film.

Nos invitées :

Tamara Abu Laban est née dans le camp de réfugiés de Dheisheh près de Bethléem en Cisjordanie occupée. Même si vivre dans un camp a été une expérience difficile, c’est un environnement culturel très riche qui a inspiré sa créativité et son envie de faire des films pour raconter les histoires des gens. Elle a étudié les médias en Égypte et a obtenu sa maîtrise à l’Institut des arts cinématographiques de la mer Rouge en production et en cinématographie. Elle a produit et réalisé de nombreux courts métrages qui l’ont fait participer à de nombreux festivals de films internationaux.

Elle est l’initiatrice du projet Women Make A Change, qui en utilisant des films et des médias vise à autonomiser les femmes et à changer les stéréotypes négatifs. Son implication dans de telles activités lui a valu des prix tels que le prix Synergos pour les entrepreneurs et un prix de l’UE pour son travail dans les questions humanitaires.

Filmographie
Sky, 2020
On the Verge of Hope,2017
Halimeh, 2014



Dyala Hamzah est professeure agrégée d’histoire du monde arabe contemporain à l’Université de Montréal. Spécialiste de la Renaissance arabe et de la période mandataire, elle a dirigé l’ouvrage collectif The Making of the Arab Intellectual. Empire, Public Sphere and the Colonial Coordinates of Selfhood (Routledge, 2013) et publié nombre d’articles et de chapitres de livres sur l’histoire intellectuelle et culturelle du monde arabe contemporain. Son livre Muhammad Rashid Rida (1865-1935) ou le tournant salafiste est à paraître en 2021 aux Éditions du CNRS. Un autre livre en préparation prend pour objet la question irrésolue encore aujourd’hui de la Nakba palestinienne, à paraître aux Presses de l’université de Montréal sous le titre de Palestine. Le sionisme est-il réformable? Ses deux projets de recherche actuels portent, l’un sur une histoire culturelle du nationalisme arabe et sur le rôle qu’y ont joué les éducateurs et historiens palestiniens; l’autre, sur les diasporas levantines aux Amériques, pendant et juste après les régimes mandataires au Levant. Responsable syndicale, impliquée au Bâtiment 7, elle milite auprès de BDS-Québec.






Roxanne Caron est est professeure agrégée à l’école de travail social de l’Université de Montréal. Ses recherches portent sur l’expérience des femmes réfugiées et se concentrent, pour le moment, au Moyen-Orient et au Québec. Depuis 2006, elle fait des séjours de recherche dans des camps de réfugiés palestiniens au Liban.












Participez à l’événement ici !