DE NOUVELLES CATÉGORIES ET 9 000 $ EN PRIX POUR LA RELÈVE 

 

La huitième édition du Cinéma sous les étoiles de Funambules Médias marque l’inauguration d’une nouvelle structure pour la programmation de courts métrages du festival.

Cette année, la programmation courte se développera en trois compétitions ; Nationale, Internationale et Relève québécoise indépendante. Des mentions d’honneurs seront attribuées au meilleur court métrage dans les compétitions Internationale et Nationale. Grâce à ses nouvelles collaborations avec SPIRA et Main Film, le Cinéma sous les étoiles remettra deux prix d’une valeur totale de 9 000 $ dans la compétition Relève indépendante québécoise. Les organismes s’associent afin de réserver un espace de diffusion privilégié aux productions locales en documentaire et de supporter des cinéastes de demain en leur offrant un accès à des services de production et de postproduction.

Le prix Coup de poing d’une valeur de 5 000 $ en service présenté par SPIRA, sera remis au court métrage se démarquant par la force de son propos.

Le prix Cinématographie d’une valeur de 4 000 $ en service présenté par Main Film sera remis au court métrage se démarquant par sa signature visuelle.

SPIRA est une coopérative vouée au cinéma Indépendant issue de la fusion, en 2015, de Vidéo Femmes et Spirafilm, qui existaient tous deux depuis près de 40 ans. Son principal mandat : soutenir la production et la distribution de films, qu’il s’agisse de courts ou de longs métrages.

Main Film est un centre d’artistes voué au cinéma indépendant, a le mandat de faciliter, stimuler et promouvoir la création cinématographique indépendante depuis 1982. L’organisme soutient l’ensemble de la pratique cinématographique et place la vision de l’artiste comme seule instance de décision dans une démarche de création.

 

LE JURY DE LA PROGRAMMATION COURTS MÉTRAGES CSE2017

 

Le jury de la 8e édition du festival sera composé du documentariste et militant des droits civiques et humains Will Prosper, le doctorant et chercheur Hubert Sabino et la documentariste Naomie Décarie-Daigneault. En plus de déterminer les lauréats des deux nouveaux prix, le jury fera la sélection officielle de la programmation de courts métrages du Cinéma sous les étoiles et remettrons deux mentions honorables au meilleur court métrage de la compétition internationale et au meilleur court métrage de la compétition nationale.

Will Prosper est documentariste et militant pour les droits civiques et humains. Il est notamment le réalisateur de Aller simple: Haïti, Républik Basket, Les derniers pèlerins et The Lost Tapes du Hip-Hop.  Il a cofondé un mouvement citoyen contre la brutalité policière et les oppressions économiques nommé Montréal-Nord Républik. Il est également co-fondateur du Forum social Hoodstock, un espace de dialogue et d’innovation sociale pour la co-création de milieux urbains plus inclusifs, sécuritaires et dynamiques.

Hubert Sabino est doctorant en études cinématographiques à l’Université de Montréal où il enseigne également le cinéma québécois. Auteurs de plusieurs articles historiques, il s’intéresse notamment à la réception du cinéma, au Québec, à travers les époques, ainsi qu’aux formes de réappropriations possibles par les communautés. Membre du conseil d’administration de Funambules Médias depuis 2016, ce cinéphile vorace est engagé dans la diffusion du cinéma et s’implique dans différents comités militants.

Naomie Décarie-Daigneault est une cinéaste documentaire. Elle détient une maîtrise en communication, profil média expérimental, ainsi qu’un bac en cinéma de l’Université du Québec à Montréal. Elle se fascine pour le secret, l’inavouable, et les petits mouvements de l’âme. Elle cherche à dévoiler ce qui se cache sous les structures sociales, les normes, les mises en scène. Elle vient de terminer un long-métrage portant sur la mémoire familiale et sur les peurs des ancêtres qui résistent aux générations.

L’appel est ouvert jusqu’au 2 avril 2017.

LES LAURÉAT.E.S ET MOTS DU JURY

Compétition internationale – Meilleur court métrage 

Isabela Mora de Isabel Pagliai  

Ce regard à la fois intime et distancié sur une jeunesse privée d’innocence révèle, frontalement, une dureté implacable qui franchit les limites du cadre. Le film témoigne avec une force époustouflante et une grande retenue la violence d’un milieu et de la force de la socialisation. Une leçon esthétique de cinéma et un film d’une rare puissance sociale.

Compétition nationale – Meilleur court métrage 

Cette rivière de Erika MacPherson et Katherena Vermette

Cette rivière démontre avec délicatesse l’insupportable souffrance engendrée par la disparition et la recherche d’un ou d’une proche porté-e disparu-e sur une trame d’indifférence envers une crise nationale que l’on a longtemps refusé de voir, soit la disparition ou l’assassinat de centaines de femmes autochtones au cours des dernières années. Le calme et la beauté qui se dégagent des images offrent un contraste encore plus frappant avec la dureté du propos. Un film nécessaire, réalisé avec une justesse remarquable, qui nous habite longtemps.

Relève québécoise indépendante – Mention spéciale du jury 

Rien sur les mocassins de Eden Mallina Awashish 

Avec mordant et humour, ce film déconcertant parvient à exprimer clairement avec une dose d’humour et d’ironie, les difficultés de la préservation du savoir traditionnel autochtone trop longtemps menacé et pillé, et l’importance de sa transmission aux nouvelles générations.

Relève québécoise indépendante – Prix Cinématographie présenté par MAIN FILM 
Le prix Cinématographie d’une valeur de 4 000 $ en service présenté par Main Film remis au court métrage se démarquant par sa signature visuelle.

Vol de nuit de Clara L’Heureux-Garcia 

Avec une précision poétique et géométrique de l’image, une construction sonore envoutante et inquiétante ainsi qu’un montage rythmé et pausé, ce film propose une réflexion d’une singulière force sur l’identité de l’UQAM et de sa communauté, sur le rôle de l’université, sur la société. Filmé la nuit, dans un magnifique noir et blanc, ce film présente un lieu où les étudiants et les étudiantes, ne sont que rumeurs, critiques de chroniqueurs, chuchotements, cris de rage, volontés de changement ou indifférence, un lieu à habiter, un lieu à repenser collectivement.

Relève indépendante québécoise – Prix Coup de poing présenté par SPIRA
Le prix Coup de poing d’une valeur de 5 000 $ en service présenté par SPIRA remis au court métrage se démarquant par la force de son propos.

Madame V de Nebojsa Kovacevic

Madame V. : Témoignage captivant et bouleversant qui nous permet de saisir toute la complexité et la douleur reliées à la situation de réfugié à travers des archives vidéos d’une rare intensité et la mémoire poignante d’une femme Serbe contrainte à l’exile pendant la guerre de Bosnie. Par le filtre de l’histoire et du récit au passé, on permet aux spectateurs de faire le lien avec les événements actuels de la crise mondiale des migrants et réfugiés.

Événement Facebook