Compétition de courts métrages 2020

Compétition de courts métrages 2020

UNE SEMAINE DE COURTS SUR LA FABRIQUE CULTURELLE

Depuis 6 ans, le Cinéma sous les étoiles met en place une compétition de courts métrages documentaires afin de célébrer la qualité des œuvres créées ici comme ailleurs. Cette année, une semaine entière sera consacrée à la diffusion des courts métrages, du lundi 24 août au dimanche 30 août 2020, durant laquelle le public pourra découvrir 21 courts métrages minutieusement sélectionnés par notre équipe de programmation. La compétition est présentée par La Fabrique culturelle de Télé-Québec qui hébergera la compétition ici

La Fabrique culturelle est la plateforme culturelle numérique de Télé-Québec. Elle a pour mandat de faire rayonner les arts et la culture en valorisant l’identité culturelle québécoise sur l’ensemble du territoire. 

Découvrez la sélection officielle des films par ici !

L’ÉQUILIBRE ENTRE L’ART ET L’ENGAGEMENT SOCIAL

En continuité avec nos éditions précédentes, nous cherchons à mettre en avant des œuvres documentaires à caractère résolument social et politique, qui abordent les grandes thématiques du festival, soit : environnement, démocratie, colonialisme, société et économie. Nous privilégions des films critiques sur les enjeux politiques nationaux et internationaux, et portés vers la justice sociale et l’inclusion. En plus de rechercher un point de vue d’auteur.e fort, nous portons une attention particulière à la qualité esthétique des documentaires soumis, dans un souci d’équilibre entre l’art et l’engagement social.

4 BLOCS THÉMATIQUES DE PROJECTION

  • Thématique 1 – Raconter autrement
    Ces films sont principalement liés par une exploration formelle et artistique du cinéma. En visionnant ces quatre œuvres personnelles, on explore d’abord indirectement les camps de réfugiés, on se déplace vers ceux et celles qui ont été obligés de quitter leur territoire en Gaspésie, on observe ensuite l’extraction d’un sol qui participe ensuite à construire la ville, ce lieu animé où un spectacle des feux d’artifice peut faire renaître des souvenirs du pays d’origine et de la guerre…
  • Thématique 2 – Habiter son territoire et son corps
    Par divers portraits individuels ou collectifs, ces films présentent des hommes et des femmes qui cherchent à améliorer leur vie. À travers les femmes d’une communauté autochtone, on découvre le long combat collectif pour la construction d’un chemin permettant de briser leur isolement forcé. On rencontre un homme fascinant qui a décidé de vivre dans le bois, à son rythme, un autre qui ne peut malheureusement assumer pleinement qui il est qu’en privé ainsi qu’une femme musulmane, confrontée au racisme, qui se questionne.
  • Thématique 3 – Identité et angle mort de notre société
    Ces films nous amènent à la rencontre de personnes (ou de communautés) que l’on marginalise trop souvent. De Sept-Îles, on prend le train pour visiter une communauté autochtone accueillante. Dans le film suivant, un jeune autochtone nous présente son frère, un jeune trans. On se déplace ensuite en Argentine, dans l’univers difficile de drag queens pendant les années 1980-90. On s’ouvre ensuite à la réalité d’un groupe de musique gitane basé en République tchèque et on explore la vieillesse et les méandres de la mémoire avec un couple qui doit quitter sa maison. On termine enfin au Chili avec la rencontre d’un mode de vie ancré dans la tradition.
  • Thématique 4 – Luttes diverses
    Cette dernière partie explore plus directement les luttes, que ce soit via Les Wet’suwet’en et leur combat pour protéger leur territoire, une manifestation plutôt carnavalesque contre la gentrification d’un quartier en Espagne et le portrait d’une militante d’Extinction Rebellion de Québec. On se déplace ensuite en France, dans une équipe de soccer féminine dont les joueuses sont confrontées au sexisme, nous observons l’esclavagisme moderne d’Haïtiens dans les tout inclus en République dominicaine, avant de revenir au Québec pour évoquer une sombre période de l’histoire canadienne.

SIX PRIX POUR LE VOLET COURTS MÉTRAGES

La programmation de courts métrages se divisera en 3 catégories : Programmation indépendante québécoise, Programmation nationale et Programmation internationale. Notre jury indépendant, composé d’un.e cinéaste, un.e intellectuel.le et un.e militant.e décernera six distinctions aux œuvres s’étant le plus démarquées. Les lauréat.e.s seront dévoilé.e.s lors d’une soirée spéciale courts métrages au cours de l’été.

Prix Coup de Poing – remis dans la catégorie Programmation indépendante québécoise au film qui se démarque par la force de son propos. Prix de 5000 $ en services remis par SPIRA.

Prix Cinématographie – remis dans la catégorie Programmation indépendante québécoise au film qui se démarque par ses qualités cinématographiques et sa direction artistique. Prix de 4000 $ en services remis par Main Film.

Prix Meilleur Espoir – remis dans la catégorie Programmation indépendante québécoise, le prix sera attribué à une première réalisation. Prix de 2500 $ en services remis par SLA et de 5000 $ en services remis par Paraloeil.

Prix Coup de cœur étudiant – remis dans la catégorie Programmation indépendante québécoise, le prix sera décerné par un jury composé d’étudiant.e.s inscrit.e.s en Technique de réalisation de films documentaires de l’École des métiers du cinéma et de la vidéo du CÉGEP de Rivière-du-Loup. Prix de 5000 $ en services remis par l’ONF-ACIC.

Meilleur Court Métrage National Remis au meilleur court métrage canadien hors Québec. Prix remis par la Coop l’Argot.

Meilleur Court Métrage International Remis au meilleur court métrage international 

Grâce à nos différents partenaires, le Cinéma sous les étoiles remettra des prix d’une valeur totale d’environ 20 000 $ aux lauréat.e.s de la catégorie Programmation indépendante québécoise et nationale. Nos prix visent à encourager les cinéastes en leur offrant un accès à des services de production, de postproduction et de traduction.

MERCI AUX PARTENAIRES !